Choisir un modèle de plan maison gratuit

maison-3

Image 3 parmi 52

Faire construire une maison est un projet ambitieux qui nécessite de mûres réflexions et de longues préparations.

Outre le plan administratif et légal, vous aurez également besoin de trouver un bon financement pour mener votre projet à terme. Une fois que vous aurez acquis votre terrain, la première étape consistera à établir les plans de votre future demeure.

C’est une démarche fastidieuse qui devra s’effectuer avec minutie. Afin de vous aider, trouvez dans cet article les éléments clés sur lesquels vous devrez porter une attention particulière lors de la réalisation des plans de votre maison. Nous proposons sur notre site des plans gratuits.

Le budget

Avant de vous lancer dans les travaux, vous devrez établir le budget nécessaire à la réalisation de votre projet.

Définissez dans un premier temps tous vos besoins et vos envies. Établissez une liste des pièces qui seront indispensables dans votre future maison. Il n’est pas nécessaire de voir tout en grand.

Le mieux sera de rester raisonnable et de prévoir au préalable des pièces multifonctions. Si vous prévoyez de faire construire une grande maison, cela va impliquer des coûts de construction plus élevés.

L’architecture de forme maison, son orientation ainsi que son implantation sont autant de facteurs qui pourront jouer en votre faveur ou non.

Le nombre des pièces qui composeront votre maison contribuera également à vous aider dans la détermination du budget que vous devrez préparer.

L’architecture

Le choix de l’architecture de votre maison dépendra de vos goûts, mais pas uniquement. Vous devez savoir que cet élément peut impacter de manière significative la taille de votre future demeure.

Suivant que vous optiez pour une maison plain-pied ou à étage, la surface du terrain à exploiter va considérablement varier. Cela mettra également en cause la consommation énergétique de votre demeure.

Et de surcroit, le type d’architecture pour lequel vous opterez touchera l’ensemble de la configuration de la demeure. Peu importe l’architecture pour laquelle vous opterez, car il vous sera toujours impératif de prendre en considération la disposition de vos pièces.

Un autre élément qui peut avoir son importance, notamment sur le plan financier, sera le style architectural que vous choisirez.

Le coût et les matériaux vont considérablement diverger selon que vous choisissiez de construire une maison au style ancien ou un logement plus contemporain.

Question implantation et orientation de la maison

Afin de profiter pleinement du plein potentiel de votre terrain, vous devrez opter pour la meilleure implantation pour votre future demeure.

Pour cela, soyez très regardant sur la composition géologique du sol, les éventuelles pentes et la présence d’arbres à proximité. Vérifiez aussi l’accessibilité de votre terrain. Une maison implantée dans un lieu à proximité des routes et des moyens de transport en commun (stationnement de bus, métro, etc.) sera nettement plus intéressante.

À part cela, il convient de vous assurer que l’endroit soit à proximité de réseaux électriques et hydrauliques. Cela facilitera votre accès à l’eau et à l’électricité et limitera de manière considérable les dépenses liées aux futurs travaux de raccordement.

Vous devrez également choisir la meilleure orientation pour votre maison en fonction de la région dans laquelle vous allez la construire. Il est impératif que vous optiez pour une orientation qui permettra à votre demeure de bénéficier des différents phénomènes climatiques.

Les ouvertures

La mise en place d’ouvertures dans votre maison sera une véritable plus-value pour celle-ci dans la mesure où cela facilitera grandement vos déplacements à travers chaque pièce.

Si votre maison est orientée plein sud, vous devrez privilégier les ouvertures qui favoriseront les circulations horizontales ou verticales. Cela permettra également à votre maison de jouir d’une meilleure luminosité.

Pour un meilleur confort au quotidien, il est conseillé de créer des ouvertures de telle sorte que votre regard se heurte le moins possible à un mur une fois que vous serez dans votre maison.

En privilégiant des ouvertures vers l’extérieur et en créant des portes intérieures, vous pourrez jouir d’une plus grande fluidité et d’un meilleur confort au quotidien.

La délimitation des surfaces habitables

Vous devrez délimiter dans les plans de votre maison les surfaces habitables de manière à répondre de façon concrète à vos besoins actuels et futurs.

Il est conseillé de privilégier les superficies dans les pièces qui seront à usage collectif. Les surfaces de chaque pièce devront être étudiées de manière à répondre à des besoins pratiques et économiques.

Il sera, par exemple, plus pertinent de ne consacrer que 10 à 12 mètres carrés de superficie pour une chambre d’adulte. Vous pourrez ensuite accorder plus de surfaces à des pièces communes telles que le salon ou encore la salle de séjour.

Dans cette même optique, les couloirs devront être limités au maximum. Dans un souci d’évolution, il vous est possible de faire des espaces ouverts. Celles-ci pourront ensuite être refermées plus tard.

La répartition et l’aménagement des pièces

Une fois que vous aurez défini le nombre de pièces qui composera votre maison, vous devrez les répartir de manière à respecter les principes du bioclimatisme mentionné plus haut.

Pour profiter d’un ensoleillement optimal, les pièces de vie devront être placées au sud. Le nord sera consacré aux pièces dont les usages seront plus rares (pièces de stockage, placards, buanderie, etc.).

Les pièces telles que les chambres ou encore la cuisine devront, quant à elles, être réparties d’est en ouest. C’est au travers de vos plans que vous pourrez vérifier la cohérence de toutes les pièces qui vont constituer votre maison.

Pour ce faire, vous aurez à insérer les différents ameublements que vous escomptez pour chacune d’elles.

Concernant les structures de la maison, évitez de placer des poteaux en plein milieu des pièces. Pour plus d’esthétisme et une meilleure fonctionnalité, utilisez de fins piliers, à cacher dans les cloisons ou les placards éventuellement.