Les plans de la maison en bois

Ce qu’il faut savoir avant de dessiner des plans de maison en bois

La popularité des maisons en bois dévoile une forte croissance. Il faut dire que ces projets de construction proposent de nombreux avantages, si l’on ne cite uniquement que l’esthétisme, l’écologie et la rapidité de réalisation. Toutefois, avant de dessiner un plan de maison en bois pour de l’autoconstruction ou d’en choisir un parmi différents modèles sur catalogue, sachez que ce type de bâti doit respecter les règles en vigueur. En effet, le code de la construction et de l’habitation, ainsi que le plan local d’urbanisme imposent certaines normes et règlementations. Ces dernières s’appliquent notamment au niveau administratif, technique et environnemental.

D’ailleurs, avant de faire construire une maison en bois, il est également nécessaire de connaître toutes les possibilités de personnalisation d’un logement construit sur les plans et des maisons construites sur mesure. De plus, les termes et conditions du contrat de construction doivent être vérifiés soigneusement pour éviter les mauvaises surprises. Si vous avez décidé de bâtir la maison de vos rêves en bois, découvrez maintenant tous les critères à prendre en compte pour réaliser votre style de maison sans encombre.

Les règles à suivre pour construire une maison en bois

Pour pouvoir mettre en œuvre votre projet de construction de maison en bois, il est d’abord essentiel de vérifier qu’il respecte toutes les règles en vigueur. En effet, si le plan de maison bois n’est pas conforme à certaines normes, vous ne pourrez pas obtenir votre permis de construire. De plus, les règles de construction en vigueur ont pour rôle de garantir la sécurité et le confort des occupants, la longévité de la maison à étage ou plein pied, ainsi que le respect de la RT 2012 pour le côté écologique et économique de la maison bioclimatique.

Le plan local d’urbanisme : où construire une maison en bois ?

Chaque commune établit ses propres normes de construction de maison individuelle. Ainsi, les différents modèles en bois n’échappent pas aux règles du plan local d’urbanisme de la municipalité qui va délivre le permis de construire. Celui-ci est uniquement octroyé si la jolie maison en bois prévue respecte les critères esthétiques définis pour le secteur. Cela a pour objectif d’harmoniser le style architectural local à travers le choix des matériaux, des couleurs et des formes de la future maison. Ainsi, le choix des façades, des ouvertures, des baies vitrées, d’un toit-terrasse ou d’un toit plat et de nombreux autres éléments peut être imposé par le PLU. Il se peut notamment que vous ne puissiez pas dessiner un plan maison traditionnel ou provençal à cause de ces normes. Toutefois, un large choix de modèles de maisons d’architecte personnalisables est actuellement disponible gratuitement pour offrir une large gamme de choix.

Cependant, sachez qu’il est possible de construire une maison en bois partout dans l’Hexagone. D’ailleurs, il existe plusieurs solutions dans le cas où le permis est refusé à cause de certains critères esthétiques de votre maison design. Par exemple, si le bardage en bois est interdit, vous pouvez choisir un revêtement en briques, en pierres ou en matériaux composites. Et si le PLU n’autorise pas les rondins ou les angles apparents en bois, vous pourrez optez pour une maison à ossature en bois et soignez vos façades conformément aux règlementations de la commune. Pour réaliser facilement votre projet de construction, nous vous recommandons de faire appel à un architecte pour vous aider à dessiner votre plan de maison en bois. En effet, ce professionnel connaît les règles locales et peut proposer une large gamme de solutions personnalisables et de modèles de maisons.

D’autre part, sachez que si vous envisagez de réaliser un lotissement, vous aurez besoin d’un permis d’aménagement. Par contre, pour les petits projets de constructions dont la superficie est inférieure à 40 m², vous aurez seulement besoin de demander une déclaration préalable.

Les règlementations de construction de la maison en bois

Comme toutes les maisons individuelles, les modèles de construction en bois doivent respecter les règles de construction en vigueur. En particulier, depuis janvier 2013, chaque maison neuve doit répondre aux normes de la règlementation thermique RT 2012. Celle-ci vise à réduire les besoins et les consommations énergétiques des logements, ainsi qu’à limiter la diffusion de gaz à effet de serre par les constructeurs de maison à étages, plain pied, contemporaine, moderne ou autres. Cela nécessite notamment de dessiner un plan maison bioclimatique, dont l’isolation thermique est renforcée et où l’énergie primaire est complétée par au moins une ressource renouvelable.

Par ailleurs, le choix parmi les modèles de maisons en bois doit aussi respecter la règlementation sismique. Ainsi, si votre terrain se situe dans une zone à risque, certaines normes seront obligatoires. D’ailleurs, les kits de maison en bois ne sont pas conçus pour résister aux tremblements de terre. D’autre part, votre maison à étage ou plain pied en bois doit aussi être conforme aux règles d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite si vous projetez de la revendre ou de la louer. Cela implique par exemple d’assurer qu’il y est possible d’évacuer un individu allongé sur un brancard. Des dispositifs spécifiques qui garantissent la circulation des fauteuils roulants, la facilité d’accès des pièces et des équipements, ainsi que le confort et la sécurité des personnes sont également obligatoires.

Sachez aussi que des normes spéciales régissent un plan maison en bois. Entre autres, les Eurocodes sont des règlementations européennes appliquées dans les méthodes de calcul liées au dimensionnement des maisons à construire. En particulier, pour l’ossature bois, l’Eurocode 5 cible les charpentes, tandis que l’Eurocode 8 présente le calcul de la résistance sismique des maisons en bois. Par ailleurs, nous vous recommandons aussi de baser votre plan de maison bois sur les documents techniques unifiés. En effet, le DTU 31.1, 31.2 et 41.2 définissent les règles spécifiques aux projets de construction en bois.

Les assurances obligatoires pour construire une maison en bois

Ce n’est pas parce que l’on utilise le bois qu’un projet de maison sur mesure ne présente pas de risque. En effet, tout chantier doit être muni de certaines couvertures. En particulier, l’assurance dommage-ouvrage est obligatoire pour tous les maîtres d’œuvre, y compris les particuliers qui bâtissent eux-mêmes leurs maisons individuelles. Elle permet au propriétaire de bénéficier d’une garantie quant à la prise en charge des défauts de mise en œuvre graves qui dépendent de la responsabilité décennale du constructeur. Ainsi, vous pourrez profiter d’un financement pour réaliser rapidement les travaux concernés. D’ailleurs, veillez à vérifier que le professionnel mandaté pour gérer le chantier offre une assurance décennale qui couvrira toutes les éventuelles anomalies de la construction sur 10 ans.

En revanche, sachez que l’assurance dommage-ouvrage ne protège pas le chantier de votre maison individuelle. En effet, elle n’est activée qu’à la date de la déclaration de fin de travaux. De plus, certains défauts et désordres découlant de la construction ne sont pas non plus pris en charge. Nous vous conseillons ainsi de souscrire à une assurance tous risques chantiers et à une assurance multirisque habitation pour bénéficier d’une couverture totale durant et après les travaux.

Les types de maisons en bois

Plusieurs techniques sont disponibles pour construire une jolie maison en bois à étages ou plein pied. En effet, chacune permet de définir le style architectural, le design et l’agencement intérieur de la maison, ainsi que le niveau de confort de l’espace de vie.

La maison ossature bois : un style basé sur le colombage

Ce type de maison en maison est conçu grâce à une structure composée par un ensemble de montants et de traverses en bois qui sont faiblement espacés. Ces derniers proposent ainsi des cadres sur lesquels viennent se poser des panneaux de contreventement, qui renforcent la solidité du bâti et qui forment les murs.

Un isolant est ensuite inséré dans la structure pour garantir l’isolation thermoacoustique du logement construit sur les plans proposés par l’architecte. Les murs peuvent bénéficier de plusieurs types de revêtements intérieurs, comme des plaques de plâtre et des lambris. Les façades extérieures peuvent aussi être enveloppées avec une large gamme de bardages en bois, en pierre de parement, en briques ou en enduit.

Ce type de construction est prisé, car il est facile et rapide à mettre en œuvre. En effet, il suffit de quelques semaines pour bâtir une maison plain pied. Toutefois, à cause de la hauteur des montants qui est limitée à un étage, la maison ossature bois est construite étage par étage. Ses panneaux constitués de minces lamelles sont préfabriqués en atelier et accélèrent par contre le chantier. De plus, ce type de maison en bois ne requiert pas de lourdes fondations et est adapté aux terrains de faible portance à cause de sa légèreté. Il exempte ainsi de la recherche profonde du sol dur.

Le plan de maison bois à poteaux-poutres

Ce type de maison en bois est basé sur l’utilisation de poutres et de poteaux de grandes sections qui sont séparés de plusieurs mètres. Ces éléments forment la structure d’une large gamme de maison architecte à armatures apparentes. En effet, ils garantissent une généreuse liberté architecturale, comme l’installation d’immenses baies vitrées et l’aménagement de spacieux espaces de vie. Cette technique est adaptée si vous souhaitez une mezzanine ou une cuisine ouverte dans votre maison à étages ou plain pied. Elle est également conseillée pour faciliter les circulations entre le Rdc et l’étage, tout en bénéficiant d’un agencement intérieur fonctionnel entre l’espace jour et le coin nuit.

Fabriqués en ateliers, les poutres et les poteaux sont dimensionnés suivant la hauteur et la longueur de la maison sur-mesure. Ils requièrent toutefois d’utiliser des grues sur les chantiers et obligent ainsi à demander des autorisations spécifiques. Ce type de projet de construction nécessite un sol plus dur et est plus généralement plus long à réaliser.

La maison en bois massif ou en rondins

C’est le style traditionnel de la maison en bois qui est le plus similaire aux chalets. Il est conçu avec des troncs d’arbre nettoyés de leur écorce. Plus adaptée pour la construction de maison secondaire, cette technique restreint la taille des ouvertures. Elle est par contre prisée à cause de son épaisseur qui prodigue une bonne isolation naturelle. Toutefois, il est assez difficile à mettre en œuvre pour bâtir une maison à étages.

Le plan de maison bois en madriers pour l’autoconstruction

Si vous voulez devenir propriétaire d’une maison en bois, ce modèle est le plus populaire du moment. En effet, toutes ses pièces en bois sont fabriquées en usine. Les murs et les cloisons sont pleins, et sont préalablement équarris et profilés suivant le plan défini par l’architecte. Cela facilite le montage, car il suffit d’empiler les éléments les uns sur les autres.

Cette technique est similaire à celle de la maison en bois à panneaux massifs. En effet, ces derniers sont usinés et livrés directement avec les ouvertures sur le chantier. La réalisation requiert obligatoirement des grues pour l’assemblage des murs, mais la maison neuve est mise hors d’eau en moins de 3 jours.

Dans tous les cas, il est essentiel de vérifier que le bois utilisé pour la construction de maison a été traité contre les insectes et les intempéries. De plus, contrôlez aussi que les essences de bois choisies conviennent bien à leurs usages. En effet, certaines, comme le mélèze, sont plus appropriées à l’intérieur qu’à extérieur, tandis que d’autres, comme l’érable, sont plus adaptées au parquet qu’aux poutres et poteaux.